FlecheGauche.png

Le Vercors, cette terre bouleversante, s’inscrit au plus profond d’elle-même

« Depuis toujours,  les murs de la maison familiale murmurent à mes oreilles le temps. La technique est certes un moyen
de dire mais il y a autre chose, cet indicible qui parle au-delà de moi. Les intérieurs d’atelier côtoieront vanités, natures mortes, fenêtres crachant leur lumière crue qui nous feront basculer dans la lumière solaire de mon jardin. A l’ombre des vieux pommiers la chaise en plastique, vanité contemporaine attend. Je ne cherche pas mes sujets, ils sont là, devant moi »,
aime-t-elle dire.

Mes murs et moi c'est un peu la même chose
« J'ai besoin de planter des salades, des pommes de terre, de renouer avec la terre et de peindre » ! La peinture c'est son métier et Marie-France Chevalier définit simplement ce besoin de faire, de fabriquer, de chercher quelque chose dans le temps, dans le souvenir,…,  de « laisser quelque chose, une trace », pour ses filles sûrement, pour elle peut-être, pour vaincre l'usure du temps et accrocher la lumière, « être chargée » de ces temps informels, d'émotions, de sensations, de lumières…
En ouvrant toutes grandes, les portes de ses ateliers à La Chapelle-en-Vercors et à Lyon elle nous donnent les clés, nous laisse pénétrer son imaginaire. Avec générosité.
https://www.youtube.com/watch?v=AkC5v4b3FOg, un film de Raymond Livrozet, réalisé en 2010 pour Madray Créations


Formation
Ecole des Beaux Arts de Valence de 1979 à 1981  
Ecole des Beaux Arts de Lyon de 1982 à 1983  

Principaux prix obtenus 

En1983 elle obtient  le prix de Paris à l’occasion du diplôme National Supérieur d’Etudes Plastiques
En 1992 elle obtient le prix Louise Hornung
 

Acquisitions
Plusieurs de ses œuvres ont été acquises par des fonds publics notamment par le Musée Paul Dini à Villefranche-sur-Saône
le Conseil Général du Rhône, la Ville de Lyon, de Romans, d’Evian, d’Hauteville …

 

© 2020 Galerie l"Œil Écoute