FlecheGauche.png

Dessins ou plissés, tout est affaire de papier
Isabelle Jarousse a appris à travailler la pâte à papier à l’école des Beaux-arts. Un enseignement dont elle a tiré profit. Dans son atelier du Vieux Lyon, Isabelle a tout le matériel nécessaire pour fabriquer son propre papier. Elle prépare sa pâte, l’étale sur son tamis, laisse l’eau s’écouler, couche sa feuille et la laisse sécher. Bientôt le papier va devenir forme vivante, support de ses rêveries, langages simples et pourtant secrets.

Ensuite vient le temps de l’encre, c’est dans cette dualité de l’ombre et de la lumière qu’émergent des visages, des animaux, des corps, une végétation luxuriante, fruits d’une intuition unique. Vous vous perdrez à la recherche de poissons volants, de chiens boiteux ou d’oiseaux effrayés, dans un entrelacs de formes et de végétation improbable proches de l’enfermement.

Isabelle façonne le papier au hasard de son inspiration, avec un rythme qui lui est propre. D’autres feuilles plissées viendront créer une œuvre en trois dimensions, sculpture flottante qu’elle présente dans de belles boites en plexiglass.

Isabelle Jarousse a l’obsession du dessin
Lignes fines et hachures, saturent l’espace, se perdent dans les plis, les crevasses et les fissures du papier, comme sur une écorce ridée, dans une écriture personnelle et énigmatique où la couleur commence à s’immiscer. En 2018, la galerie l’œil Ecoute a présenté les oeuvres de l’artiste, une rétrospective de plus de vingt ans de travail.

 

Acquisitions
Si les œuvres d’Isabelle Jarousse ont été acquises par des collectionneurs privés, ses oeuvres font également partie de collections muséales
Conseil général du Rhône
Musée d’art contemporain, Taïpeï (Taïwan)
Musée Paul-dini, donation Paul Dini, Villefranche-sur-Saône
Centre Georges-Pompidou, donation Daniel Cordier, Paris
Fonds de l’Abbaye d’Auberive, Haute-Marne
Collection Treger/Saint Sylvestre, Porto (Portugal)

 

FlecheGauche.png

retour sur page principale Isabelle Jarousse

© 2020 Galerie l"Œil Écoute