top of page

Joseph Ciesla nous a quitté


Fidèle de la galerie l’Œil Écoute, il aimait y retrouver d’autres artistes et en particulier croiser Janine Bressy avec qui il partageait une complicité certaine. Son regard pénétrant, son sourire charmeur, sa prestance malgré son grand âge, attirait la sympathie et le respect.


Né en 1929, enfant d’émigrés d’origine polonaise arrivé en France à l’âge de 4 ans, Josef Ciesla était autodidacte, ses seules études étant les cours qu’il suivit à 19 ans à l’Ecole Supérieure de Tissage de Lyon puis à l’Académie des Beaux-arts. En 1968, alors qu’il est cadre dans l’industrie textile, il « emprunte à 36 ans un chemin allant vers plus qu’une croyance : la coagulation d’un être à un état ». (Jean-Paul Gavard-Perret).

Le critique d’art René Déroudille soutient tout particulièrement son œuvre et favorise en 1970 l’obtention de sa première commande publique pour le Conseil Général du Rhône. Celle-ci ouvre le champ à plus de 75 réalisations monumentales implantées dans nombre de lieux publics et entreprises privées. A la suite d’expositions personnelles en France, Pologne, Etats-Unis, Allemagne… son œuvre est présente dans divers musées et dans de très nombreuses collections particulières dans le monde. Sa sculpture est connue, son œuvre graphique à peine, elle est pourtant considérable puisqu’elle s’exprime largement depuis son journal intime jusqu’à de grandes œuvres murales.


Son site offre de nombreuses illustrations de ses créations http://www.josef-ciesla.com/realisations-publiques.php . Il avait récemment exposé « Le Serpent désarticulé » dans le cadre de la Biennale de Sculpture Contemporaine à FAREINS (Ain) du 3 juin au 16 juillet 2023.

Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.





148 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page